Accueil L'Hospitalité Les Pèlerinages Les Malades Le Message Les Informations Nous contacter

© HDT asbl 2015
Termes et conditions d’utilisation

Politique de confidentialité

Plan du site

Hospitalité Tournai asbl

Rue des jésuites, 28

7500 Tournai

Belgique

www.hospitalite-tournai.be

BCE 0549.801.740

« Venez et voyez » « Voulez-vous me faire la grâce De venir ici... » (Notre-Dame à Bernadette) « Il faut que j’aille à la grotte; Dépêchez-vous  si vous voulez m’accompagner »  (Bernadette) Accueil

BANNEUX - LE MESSAGE

« Je suis la Vierge des Pauvres »


LA PORTÉE DU MESSAGE

Par Monseigneur L.J. Kerkhofs, évêque de Liège, qui a reconnu l'authenticité des apparitions en 1949.

Ce que nous remarquons en premier c'est la pauvreté. Les événements se passent dans un lieu à l'écart, au bord du village. Ils ont lieu au milieu de l'hiver et au début de la nuit. Mariette et sa famille sont des pauvres à tous points de vue. Il n'y a jamais eu plus de vingt témoins pour assister aux événements.

A plusieurs reprises, la Très Sainte Vierge mène Mariette vers une source.

Le geste peut être interprété de diverses manières. Le fait que Mariette n'est invitée ni à se laver ni à boire, mais à pousser les mains dans l'eau, suggère que la source représente le Christ.

La Très Sainte Vierge Marie nous conduit vers son Fils et nous invite à plonger au Cœur de Jésus. On se trouve au cœur de l'Évangile en ce qui concerne le symbolisme et la théologie mariale.

Si les gestes de la Vierge ont une portée évangélique, ses paroles sont aussi écho de la Bonne Nouvelle.


LA VIERGE RÉVÈLE SON IDENTITÉ PROFONDE

A Banneux, Marie se donne un double nom.

Lors de la dernière apparition, elle s'appelle « Mère du Sauveur, Mère de Dieu » et s'inscrit ainsi dans une longue tradition chrétienne.

Mais, dès le début des Apparitions, elle se présente comme la « Vierge des Pauvres ». Ce titre est original et ne semble attesté qu'à Banneux.

 

MARIE, MODÈLE DU CROYANT PAUVRE ET VIERGE

La Vierge est le croyant à l'état pur, elle est, pour parler le langage biblique, le Pauvre par excellence.

En effet, le Pauvre est déclaré bienheureux par Jésus. Il a tout à recevoir et ne peut compter sur aucun bien propre. Il ne referme pas ses mains pour préserver les richesses qu'il possède. Il a les mains libres et les tend vers autrui pour recevoir ce dont il a besoin. Et là réside sa chance. Quand le Seigneur passe pour nous combler de ses biens, le Pauvre peut le saisir à pleines mains et se voit du coup enrichi au-delà de toute espérance.

Le Pauvre est le type de l'homme croyant qui met son espoir dans le Seigneur et attend tout de Lui. En se donnant le titre de Vierge des Pauvres, Marie se présente comme croyante parmi les croyants. Elle est le modèle de la foi pour tous les hommes appelés à devenir croyants.

Quand la Bible parle de pauvre, elle ne pense pas uniquement à la pauvreté matérielle et économique. La lettre tue, c'est l'esprit qui vivifie. Il ne s'agit pas de devenir miséreux, mais il faut cultiver l'esprit de pauvreté et devenir un pauvre de cœur.

Il ne s'agit pas de se glorifier de sa virginité et de rester intact dans son corps, mais il faut que tout homme veille à s'ouvrir au don que l'autre veut lui faire.


L'APPEL À LA FOI

Les titres que Marie s'attribue à Banneux nous émerveillent ; une autre parole nous étonne.

Le chapelain de Banneux suggérait à Mariette de demander à la Vierge un signe pour authentifier son apparition.

La réponse :

« Croyez-en moi, je croirai en vous ! »

La Vierge appelle l'enfant, le chapelain et tous les pèlerins de l'avenir à la foi. Elle fonde cet appel sur la foi qu'Elle-même, dans la foulée de son Fils et de son Dieu, nous accorde. Dieu nous a aimés le premier et c'est pour cela que nous pouvons L'aimer et aimer nos frères. Notre amour n'est que réponse et reflet de l'amour du Seigneur. Dieu a cru en nous le premier et c'est pour cela que nous pouvons croire en Lui et dans nos frères. Notre foi n'est que réponse et reflet de la foi du Seigneur. La confiance que Dieu fait à l'homme est étonnante vu la fragilité de sa fidélité. A combien plus forte raison pouvons-nous lui faire confiance, Lui dont la fidélité est sans faille. Le Seigneur ne cesse de croire en nous.


L'APPEL À LA PRIÈRE

A plusieurs reprises, elle appelle Mariette à la prière. Elle nous invite à exercer notre foi dans la prière, à devenir, des priants. La prière est, en effet, l'expression et le ressourcement de la foi. Ce qui est étonnant, c'est que cet appel à la prière est précédé d'une promesse je prierai pour vous. Marie nous devance sur le chemin de la prière comme sur le chemin de la foi. Quelle solidarité du Ciel avec tous les pauvres.


L'APPEL À LA FRATERNITÉ

N'est-ce pas cette solidarité qui se manifeste par tout le message de Banneux ?

Marie demande une petite chapelle, lieu symbolique de sa présence au milieu des hommes, lieu symbolique où les pèlerins La rencontreront à l'avenir.

A Lourdes, la Très Sainte Vierge invitait Bernadette à boire de l'eau de la source.

A Banneux, Elle invite Mariette à pousser les mains dans l'eau.


L'invitation est toujours la même:


Désaltérez-vous aux sources de la vraie vie, le Christ.

Laissez-vous saisir par Jésus-Christ et engagez-vous à sa suite.

Le Message de BanneuxBanneux